Notre projet

Merci à tous !
Merci d’avoir été si nombreux à venir nous écouter, à échanger avec nous, et à partager un moment convivial et ouvert.


Avec nous , ce LUNDI 13 MARS, des CITOYENS, des MILITANTS ASSOCIATIFS , des représentants des mouvements citoyens (GÉNÉRATION CITOYENS, NOUS CITOYENS, EN MARCHE,…) des élus de leurs communes, des amis, des sympathisants, des militants, et bien d’autres encore…

Nous étions une cinquantaine de personnes motivées, venues de toute la Région PACA 

Merci à Malika, Frédéric, Véronique, Thierry, Renaud, Jacques, Cécile pour leurs interventions éclairantes.
Merci à Marie-France, Eric, Dominique pour l’organisation.
Merci à tous les présents-tes pour leurs échanges avec nous et leurs interrogations pertinentes.
Merci à tous ceux qui nous ont fait part de leurs regrets de n’avoir pas pu être avec nous.


Le Projet Génération Demain : Le projet politique citoyen des citoyens est lancé !
Il faut maintenant que chacun s’en empare

#OnContinueLaRouteEnsemble

d’autres rencontres à venir…


#OSONS !!!


Rejoignez-nous aussi sur notre page Facebook  
et sur notre page Twitter

On y attend vos « likes »

La politique, telle que nous la concevons, doit permettre de donner un sens aux transformations du monde. Nous voulons ici proposer une représentation collective, un cadre général du modèle de société que nous souhaitons bâtir, une société dans laquelle nous souhaitons vivre, inscrite dans un monde en pleine métamorphose.

Nous sommes convaincus que c’est ce sens, cette vision qui nous permettra d’affronter les grands enjeux qui se présentent à nous : le climat, les conflits, les migrations, l’accélération des innovations technologiques, les doutes identitaires, etc. Dans le même temps, c’est cette vision partagée, comprise qui permettra au plus grand nombre de participer activement à sa réalisation afin de profiter des nouvelles opportunités que ce nouveau monde est en train de nous proposer.

Nous sommes convaincus, dans cette époque qui voit toutes nos certitudes se fragiliser, dans cette époque synonyme de complexité, de mobilité, d’agilité, que les modèles anciens ne fonctionneront plus.  Nous devons penser différemment l’ordre des choses pour faire en sorte de créer un précédent unique dans notre histoire : celui de fonder un standard de vie respectueux de l’Homme et de la Planète et capable d’affronter les chocs technologiques, culturels et économiques qui se présentent à nous.

Tout d’abord, nous devons penser différemment l’architecture qui lie les trois dimensions du système dans lequel on vit. Le local, la Nation, l’Europe. Chacune de ces dimensions étant irrémédiablement indispensable aux deux autres.  C’est au niveau local que se crée le nouveau monde aussi bien en terme de mode de production et de consommation que d’énergie ou encore d’agriculture. La Nation c’est notre histoire, notre culture, le ciment de notre projet collectif, le garant de notre cohérence, de notre unité, de la solidarité entre les territoires. L’Europe doit apporter la puissance que seuls nous n’avons plus ; c’est à l’échelle de l’Europe que pourra s’exercer les nouvelles souverainetés dont nous avons besoin et que pourra se réaliser ce nouveau modèle si singulier dans ce monde tout à la fois inquiétant et prometteur.

Ensuite, nous devons revoir les relations qui ont longtemps liés l’État et la société civile. Entre l’État conservateur et le marché, nous devons promouvoir un nouvel acteur plus vivant que l’État et plus humain que le marché : la société elle-même. Nous devons transformer radicalement le fonctionnement de la sphère publique en prenant appui sur le potentiel que constituent les communautés civiles, tout en promouvant la responsabilité et l’autonomie individuelle. Cette proposition implique un mouvement bien plus complexe que le simple retrait de l’État. Bien au contraire, elle doit s’accompagner d’un État redéfini et efficace. Dès lors que la société civile est à reconstruire, l’État aura un rôle très actif à jouer, comme stratège et garant de notre projet collectif, comme facilitateur et catalyseur des initiatives sociales, économiques et écologiques, comme porteur des nouvelles souverainetés au coeur de l’Europe.

C’est à partir de ces deux principes novateurs que nous proposons de construire notre projet collectif. La France, plus que la plupart des autres pays, a des ressources inouïes pour dépasser ses divisions. Pour retrouver cette capacité à vivre ensemble dans l’harmonie, nous devons redéfinir ce que veut dire « avoir la France en commun » et refonder notre modèle en le basant sur trois valeurs qui seront les piliers de notre projet politique : la justice qui fera disparaitre les statuts et les rentes au profit des mobilités et de l’égalité des chances ; la responsabilité qui donnera la capacité à chacun de prendre en main sa vie, la confiance qui nous permettra de redevenir nous-mêmes : un Peuple libre et fier de ce qu’il est.

Renaud Vignes