Mois : janvier 2016

Comme de nombreux citoyens, et conscients de l’échec de notre classe politique, nous avons décidé de nous engager en créant CitizenLab pour proposer une vision, un nouvel horizon pour la France. Portés par la conviction que le moment de bâtir une nouvelle société est venu, nous avons décidé de prendre toute notre part à la construction du projet dont notre Pays a besoin. Dans cette nouvelle société, les hommes seront redevenus responsables, libres de choisir leur vie dans un Pays qui assume ses valeurs et son mode de vie.

Lire notre Lettre d’INFORMATION

SymbolPour Michel Serres, membre de l’Académie française et professeur à l’université Stanford, la véritable autorité est celle qui « grandit l’autre ».

Article publié le 21/09/2012 dans Le Point

On parle partout de la « crise de l’autorité ». Tout le monde cherche l’autorité perdue. Mais de quoi parle-t-on ? Il ne s’agit plus de l’autorité « coup de bâton ». Cette autorité-là n’est que le décalque des conduites animales, celle du mâle dominant chez les éléphants de mer ou les chimpanzés. C’est pourquoi, quand je vois un patron avec son staff autour, plein de courbettes, je ne peux m’empêcher de penser aux ruts des wapitis dans les forêts de Californie du Nord. Cette autorité-là fait marcher les sociétés humaines comme des sociétés animales.
La hiérarchie est animale, il n’y a pas de doute là-dessus. Dès que vous exercez une contrainte, vous redevenez la « bête humaine ». Le nazisme est le symbole de cette autorité, représentée – ce n’est pas un hasard – par un animal. L’autoritarisme a toujours été une tentation des sociétés humaines, ce danger qui nous guette de basculer très facilement dans le règne animal. En France, une femme meurt tous les jours sous les coups de son compagnon, mari ou amant. Est-ce cela, l’autorité masculine ? L’autorité perdue que l’on essaie de récupérer peut vite conduire au retour de l’autorité « coup de bâton ».